Accueil > Nos activités > Les paroisses > La paroisse Saints Pierre et Paul de Bitkine

La paroisse Saints Pierre et Paul de Bitkine

- Origine et fondation
La paroisse Saint Pierre et Saint Paul se situe à 460 km à l’est de Ndjaména et à 60 km avant Mongo. Elle est fondée en 1959 par les Pères Jésuites de la Province de Lyon en France. Environs de BitkineLe premier Père était Gabriel Rey, mais il n’est resté que pendant 18 mois et s’est fait remplacer par le Père Charles Vandame qui y a vécu plus de six ans. Le père Vandame s’est donné surtout à l’étude du milieu et de la langue Kenga. Ainsi il a pu préparer le terrain pour l’évangélisation. Devenu entre temps archevêque de N’Djamena, il écrit : « C’était le premier défrichage. Mon travail était surtout un travail de présence, j’ai vécu parmi les gens du village...Il me semble que maintenant la terre est prête, il s’agit de semer. » Les premiers baptêmes ont lieu en 1964 à Sara-Kenga. En 1965, le Père Matthieu fait bâtir le premier lieu de résidence pour les Pères à Bitkine où sera déplacée la petite paroisse qui avait débuté à Sara-Kenga. S’y succèderont le Père Desportes puis le Père Cavoret. Ce dernier sera renvoyé de Bitkine au moment des « événements » malgré son courage et son attachement aux gens. Quand le calme sera revenu dans la région, les sœurs Auxiliatrices débuteront quelques activités à Bitkine avant de s’installer définitivement en 1991. La semence a bien donné des bons fruits et continue d’en produire. Après les premiers baptêmes en 1964 à Sara-Kenga et la première ordination sacerdotale en 1990 à Bitkine, actuellement le registre de baptême donne plus de 900 baptisés et une nouvelle ordination sacerdotale en novembre 2007.

- Organisation et structure de la paroisse

  • L’équipe apostolique
    L’équipe apostolique est composée de 3 prêtres engagés à plein temps dans la pastorale directe des sacrements et de la prédication. Ils sont tous originaires de la région. A ceux-ci s’ajoutent deux communautés religieuses : les sœurs de la Sainte Croix de Jérusalem engagées à plein temps dans l’éducation et les Auxiliatrices du Purgatoire qui travaillent à Bitkine Mariage à Bitkine dans l’éducation, la santé et la pastorale paroissiale.
  • La structure paroissiale
    La paroisse compte 25 communautés vivantes divisées en quatre secteurs répartis de manière inégale autour de Bitkine centre. Ces communautés sont constituées de villageois, agriculteurs pour la plupart, d’ethnies Dadjo, Dangaleat et Kenga. Ces chrétiens autochtones, extrêmement minoritaires, sont l’avenir de notre Église et comptent le plus grand nombre de communautés catéchuménales. Les secteurs 1 et 2 comptent chacun 6 villages. Le secteur 3 situé au sud-ouest de Bikine compte 9 villages. Le secteur 4 est le plus éloigné et compte deux communautés : Sim et Melfi.

Bitkine centre qui forme une entité à part, compte quant à elle 4 communautés de base (CEB). Chaque communauté villageoise a au moins un catéchiste ou responsable qui assure l’enseignement direct de la catéchèse et la célébration de la Parole du dimanche. Chaque secteur a un catéchiste responsable appelé catéchiste de secteur. Son rôle est d’organiser des activités pastorale propre au secteur : catéchèse, les célébrations dominicales de la Parole, les conseils de secteurs, célébrer le premier signe de mariage pour les catéchumènes, les funérailles. Ce catéchiste est en collaboration étroite avec le curé et les autres prêtres.