Accueil > Divers > Actualités > La Mosquée des pétrodollars et les banques de céréales

La Mosquée des pétrodollars et les banques de céréales

Les habitants de la ville de Mangalmé ont longtemps refusé toute présence chrétienne. Impensable en leur terre d’Islam ? Jugez un peu ...

La famine venue, toutes les bonnes volontés étaient les bienvenues. L’Église aussi a bien sûr apporté son aide, qui s’est concrétisée par des stocks de mil et des magasins construits à côté de la mosquée flambante neuve, offerte par l’Arabie Saoudite ; et cela donne un joli décor.

Les greniers à mil et, au fond, la mosquée.

Ce décor cache toutefois une pensée qui fait son chemin au sein de la population :
« Les responsables de la communauté catholique locale ont respecté les délais de construction et nous ont montré les factures des achats de mil et matériel. Les responsables de la construction de la mosquée ont procédé de manière confidentielle et ô merveille ! on voit que leurs propres maisons se transforment en villas. » J’attends que cette pensée grandisse et crée une communication plus profonde entre la communauté chrétienne et musulmane.

La chapelle de Mangalmé

En attendant, nous prions dans cette chapelle, à l’écart du village, que la population a bien voulu nous offrir.