Accueil > Divers > Édito > Pierres vivantes

Pierres vivantes

Deux « églises » ! L’Église « de pierres vivantes », qui est tout, et sans laquelle rien ne tient. Et les édifices où prient les chrétiens ; notamment l’église de granit dont la construction va commencer, début janvier, à l’entrée ouest de Mongo.

Nous avons attendu dix ans avant d’entreprendre cette construction. Car, sans l’Église de pierres vivantes, l’église de granit n’a ni sens ni fondement. Cette Église première, nous ne cessons, jour après jour et de mille manières, de l’édifier avec la foi et l’engagement des hommes et des femmes d’ici.
C’est ce dont témoignent les brèves que vous lisez sur notre site. Dans leur variété – religieuses et profanes, catholiques et musulmanes – elles témoignent de cette « conspiration » de tous pour l’édification de cette Église de pierres vivantes. Celle dont les frontières réelles vont bien au-delà de la visibilité de notre Église institutionnelle :
- formation des catéchistes et animateurs de juillet dernier
- mobilisation de tous contre le choléra qui a marqué la dernière saison des pluies
- participation de 6 jeunes aux JMJ de Madrid
- lutte contre les oiseaux et criquets prédateurs dans le dernier tiers de l’hivernage
- formation à la gestion pour les responsables de notre fédération des banques de céréales
- retraite de début d’année pastorale pour les catéchistes
- accueil de deux prêtres venus du Burkina Faso nous prêter main forte
- appui aux initiatives de jardinage des femmes dans plusieurs villages des environs

Église de pierre vivantes ! Tu t’édifies sur les lignes de fractures de nos frontières comme autant de promesses de rencontres. Peuple qui se mobilise pour que « chacun, comme une pierre vivante, entre dans la construction de la Maison habitée par l’Esprit » (I P, 2,5).