Édito

Regardez ce petit résumé en image fait par la sœur Ximena de la consécration de la cathédrale.

Tous les éditos

Bien que notre Église ne soit encore juridiquement, pour quelque temps encore, qu'un Vicariat Apostolique, c'est-à-dire un diocèse commençant, nous utiliserons sur notre site, par commodité, le terme de diocèse.

Introduction

Une Église des frontières

Etendue de la Préfecture Apostolique au TchadNé en décembre 2001, le Vicariat Apostolique de Mongo est une circonscription de l’Église Catholique qui couvre les régions largement islamisées du Nord et de l’Est du Tchad, sur 540.000 km². Par sa situation géographique et par les peuples qui l’habitent, il est une « Église des frontières » : entre désert et plaines herbeuses ; entre populations nomades et sédentaires ; entre ethnies arabes et négro africaines ; entre Islam, Animisme et Christianisme ; entre chrétiens du Nord du pays et chrétiens du Sud. Nous avons dès lors vocation à la rencontre.

En savoir plus...

Dernières actualités

Juillet 2017 - La saison des pluies et les récoltes

La saison des pluies est un moment essentiel dans la vie des agriculteurs et éleveurs tchadiens.
La verdure et le massif de la reine du Guéra

Lire la suite...


À la découverte de la communauté des auxiliatrices de Bitkine

Depuis la rentrée, le visage de la communauté des auxiliatrices de Bitkine à changer avec de nouveaux visages. Elles se présentent à nous.

Lire la suite...


Foire semencière et maraîchère

La foire s’est déroulée du 03 au 07 Février 2014, à Mongo, Baro, Éref, Bagoua et Dongome. 1800 ménages vulnérables bénéficiaires issus des 35 villages à savoir Mongo (200 ménages bénéficiaires), Baro (400 ménages bénéficiaires), Éref (600 bénéficiaires), Bagoua (300 ménages bénéficiaires) et Dongome (300 ménages bénéficiaires) ont été touchés par cette action. Chaque ménage a bénéficié d’un coupon d’une valeur de 12 500f qui lui a permis de se procurer de semences et d’outils pour l’exploitation maraîchère.

Lire la suite...


Le pèlerinage de la paroisse Notre-Dame de Dadouar

Racontez-nous la création du pèlerinage de la paroisse Notre-Dame de Dadouar.

Lire la suite...


One two three ... four !

La déforestation est un fléau au Tchad, en particulier dans le Guéra. L’arbre à palabres est-il en voie de disparition ? Des règles strictes ont été édictées par l’État afin de lutter contre celle-ci (système d’amendes notamment). Mais comment faire cuire la boule de mil sans feu ?

Four solaire

Sous l’impulsion du père Brusconi, l’association tchadienne Acdar accélère la fabrication de fours solaires. Leur utilisation est à la portée d’un enfant (les enfants tchadiens étant par ailleurs plus que dégourdis !) et leur efficacité redoutable. Concentrez les rayons au centre de votre four, et laissez le soleil faire. Le concept se répand déjà rapidement dans les villages entourant Mongo, grâce aux écoles qui forment les nouvelles générations.

Cuisine améliorée

Par des Tchadiens, pour des Tchadiens, ce projet de développement est un indéniable progrès, notion parfois équivoque. L’énergie solaire est certainement une chance pour l’Afrique. En tous les cas, les idées ne manquent pas et dans le Guéra on s’emploie à faire ... feu de tout bois. Des cuisines améliorées, à consommation de bois réduite, sont également développées. Sous l’arbre à palabres, il fait bon voir les initiatives se multiplier.


Toutes les actualités